Gestion : fiches pratiques à télécharger

Découvrez notre sélection de fiches pratiques opérationnelles directement utilisables pour gérer une entreprise, une organisation, un service.

Il y a 9 produits.

Pour commander toutes les fiches de cette page (Hors packs), gagnez du temps en utilisant ce bouton ->

Remises quantitatives

Pourquoi un dirigeant ou un manager doit-il posséder des compétences en gestion ?

La gestion n’est pas un domaine exclusif des financiers et comptables. Le décideur est aussi utilisateur de données et raisonnements financiers pour gérer et piloter son activité. Il doit être capable de construire un budget, d’arbitrer entre plusieurs options, projets ou investissements, sur la base de critères économiques et de création de valeur.

Ces compétences sont également requises pour échanger en toute efficacité avec les équipes comptables et financières en parlant le même langage.

La maîtrise des mécanismes comptables et financiers tient donc une place importante dans les missions du manager et de la responsabilité d’un dirigeant.

Maîtrise des rudiments de la comptabilité

Pour pouvoir comprendre les chiffres, il est essentiel de maîtriser les concepts fondateurs de la gestion. Et cela passe par la connaissance des bases de la comptabilité, notamment, à minima, du bilan et du compte de résultat.

Voici les principaux domaines où ces compétences sont particulièrement utiles :

Elaborer un budget

Parmi les tâches qui incombent au responsable d'une entreprise ou d’un service, l’élaboration budgétaire représente un acte central de gestion. Il permet au chef d’entreprise ou au manager, de doter l’organisation dont il a la charge des moyens financiers nécessaires à son fonctionnement et à l’atteinte de ses objectifs.

Calcul des coûts

En tant que gestionnaire, il incombe au décideur de maîtriser les coûts de son unité. Au-delà de l’observation factuelle des chiffres, la compréhension de la formation des coûts permet au décideur de connaître ses marges de manoeuvre et d’identifier les leviers pour optimiser ses charges. De précieuses informations pour améliorer la performance économique de son activité.

Maximisation de la création de valeur

Il est impératif que le décideur comprenne comment s’évalue et se crée la valeur - équilibre complexe entre différentes variables - afin de prendre les meilleures décisions. Par exemple afin de mesurer l’impact sur la marge nette opérationnelle de la réorganisation de son service et l’automatisation de certaines tâches. Ou encore déterminer comment, en sous-traitant des tâches non stratégiques, il peut réallouer des ressources sur des activités pointues à forte valeur ajoutée.

Choix des investissements

Le manager doit être en mesure de choisir les investissements les plus en phase avec les objectifs qui lui sont assignés, décisions ô combien engageantes et souvent complexes à prendre. Notamment lorsqu’il s’agit d’estimer et de tenir compte des gains échelonnés dans le temps. Pour évaluer la rentabilité et la pertinence de chaque projet, la connaissance de plusieurs techniques financières est un préalable indispensable : délai de récupération du capital investi, taux de rentabilité interne, etc.

Pilotage de la performance

La mise en oeuvre des décisions requiert l’élaboration d’un système de pilotage. Ce dernier repose sur des indicateurs financiers et non financiers pertinents. La mesure de la performance permet au manager de piloter son activité avec agilité pour atteindre les objectifs fixés. L’information financière tient, là aussi, un rôle prépondérant en alimentant des tableaux de bord de pilotage.

Communication avec les parties prenantes

La maîtrise des bases de la décision financière est importante pour être en mesure de communiquer efficacement avec les parties prenantes : défendre la rentabilité d’un projet auprès de sa direction, présenter un budget de fonctionnement ou encore échanger avec la direction financière sur le calcul des coûts de son service.

Cette compétence conforte la crédibilité du manager aux yeux des décideurs de l’entreprise.

Il s’agit ainsi d’un véritable atout pour obtenir des financements ou moyens supplémentaires dans le but de développer l’entité dont il est responsable.